Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 01 mars 2013

Dans les archives des Chroniques de Carcassonne: Quand Gustave Flaubert visita Carcassonne

G.Flaubert 4.jpg
Gustave Flaubert
(1821-1880)
par Nadar
-------------
Au cours d'un voyage dans le Languedoc en 1840,
Gustave Flaubert
le célèbre auteur de "Madame Bovary"
se rendit à Carcassonne.
Voici le récit de sa visite:

---------------------------
La place Carnot
---------------------------
" Le lendemain de mon arrivée à Carcassonne, j'ai été sur la grande place. C'est là une vraie place du Midi, où il fait bon dormir à l'ombre pour faire la sieste. Elle est plantée de platanes qui y jettent de l'ombre, et la grande fontaine, au milieu ornée de Naïades tenant entre leurs cuisses des dauphins, répand tout alentour cette suave fraîcheur des eaux que les pores hument si bien.
chroniques de carcassonne,carcassonne,gustave flaubert
"On y tenait le marché: dans des corbeilles de jonc étaient dressées des pyramides de fruits, raisins, figues, poires; le ciel était bleu, tout souriait, je sortais de table, j'étais heureux."

-----------------
La Cité
-----------------
ir-16.jpg
La Cité vers 1850
-------------
"En face de la ville moderne il y a la vieille, dont les pans de murs s'étendent en grandes lignes grises de lautre côté du fleuve, comme une rue romaine. On y monte par une rampe qui suit la colline; on passe les tours d'entrée et l'on se trouve dans les rues. Elles sont droites et petites, pleines de tas de fumier, resserrées entre de vieilles maisons la plupart abandonnées; de temps en temps un petit jardin avec une vigne et un olivier s'élève entre des toits plats. Sur une place il y a un grand puits roman dont le dedans est tout tapissé d'herbes; personne n'y puise plus de l'eau, les plantes poussent au fond dans la source à moitié comblée. La ville est entourée d'un réseau de murs romains par la base, gothiques par la tête, on les répare, on les soutient du moins. Les portes aux mâchicoulis sont encore debout, mais je n'y ai trouvé ni soldat romain, ni archer latin, disparus également sous l'herbes des fossés. Si on regarde du côté de la campagne tout est radieux et illuminé de soleil et flambe de vie. La vieille ville est là, assise sur la colline, et regarde les champs étendus à ses pieds depuis longtemps, comme un vieux terme dans un jardin."

------------------------------------------
La basilique Saint-Nazaire et Celse
-------------------------------------------
chroniques de carcassonne,carcassonne,gustave flaubert
L'église est gothique d'extérieur, romane à l'intérieur.
chroniques de carcassonne,carcassonne,gustave flaubert
Photos: Chroniques de Carcassonne
---------------
"Quand nous y sommes entrés, on moulait une vieille sculpture illisible où l'on ne voyait que confusément des cavaliers, une tour, un assaut. Qu'est devenu maintenant le déblaiment de la chapelle latérale ?"
---------------
Extrait de
 Gustave Flaubert
"Voyages; le Languedoc"
Editions Les Belles Lettres 1948
tome 1, p.46-47
------
A lire également:

chroniques de carcassonne,carcassonne,gustave flaubert
Jean-Pierre Piniès
"La Cité de Carcassonne dans le regard des voyageurs"
Editions Cheminements 2008
324.p / 20 €
et plus particuliérement 
concernant le voyage de Gustave Flaubert,
 les pages 163 et 164.
-------------
Cet article a été publié une premiére fois le 25/09/2010

Commentaires

Un blog toujours plein de bonnes surprises. Bravo et merci !

Écrit par : Rémi | samedi, 25 septembre 2010

Quel plaisir de lire et de relire Gustave Flaubert! Lors de son voyage en Languedoc il décrit notre ville avec beaucoup de précisions. Peu de choses ont changé finalement, l'impression de bien être et de bonheur est bien présente. La pierre du siège est toujours dans la basilique et la fameuse chapelle doit être celle de l'évêque Radulphe découverte par monsieur JP Cros Mayrevielle.
Marie Christine Poirrier Desplans

Écrit par : Marie-Christine Poirrier Desplans | mardi, 12 octobre 2010

le plaisir d'un dépaysement en terre locale chaque semaine renouvelé; bravo!

Écrit par : Jean-Paul Charlut | dimanche, 03 mars 2013

Les commentaires sont fermés.