Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 18 juillet 2011

En direct du feu d'artifice 2011 à Carcassonne...

14 JUILLET 2011-2 020.jpg
Jeudi 14 juillet 2011 sur le Pont Neuf devant la
Cité de Carcassonne
------
En attendant le feu d'artifice...
14 JUILLET 2011 005.jpg
chroniques de carcassonne,cité de carcassonne,feux d'artifice de carcassonne
14 JUILLET 2011 017.jpg
En attendant le feu d'artifice sur la place Carnot dans
la Bastide Saint-Louis...
14 JUILLET 2011-2 013.jpg
chroniques de carcassonne,cité de carcassonne,feux d'artifice de carcassonne
14 JUILLET 2011-2 016.jpg
Sur le quai Bellevue...
Photos: Chroniques de Carcassonne
14 JUILLET 2011-3 071.jpg
Attention, mesdames et messieurs, dans un instant on va commencer...
14 JUILLET 2011-3 043.jpg
14 JUILLET 2011-3 028.jpg
14 JUILLET 2011-3 042.jpg
14 JUILLET 2011-3 008.jpg
14 JUILLET 2011-3 086.jpg
14 JUILLET 2011-3 032.jpg
14 JUILLET 2011-3 010.jpg
Photos: Hubert Franisch
---------
chroniques de carcassonne,cité de carcassonne,feux d'artifice de carcassonne
chroniques de carcassonne,cité de carcassonne,feux d'artifice de carcassonne
chroniques de carcassonne,cité de carcassonne,feux d'artifice de carcassonne
Photos: Alain Machelidon
-------
Pour voir le reportage sur le feux du JT de TF1 du 15/07/2011
cliquez sur le lien ci-dessous
-------
http://www.wat.tv/video/14-juillet-bouquet-final-sur-3wfy...


 

Commentaires

Très jolies photos. Merci pour ce partage.

Écrit par : Benedicte | lundi, 18 juillet 2011

Le feu d'artifice du 14 juillet 2011 à CARCA ! Impressions de touristes…

Aïe, aïe, aïe, nous en avons encore mal aux fesses ; aux jambes et surtout aux pieds !!

Le feu d'artifice, admiré de l'intersection quai Bellevue et rue de la Crèche donc sur 50 % de la longueur de la cité (à cause de la cime d' un arbre minable qui nous cachait une bonne partie des remparts) était sublime. Un grand bravo aux artificiers et un grand merci à la ville, mais …

Pendant le feu :

Après avoir fait le pied de grue pendant près de 4 h 00 ! nous avons eu tout loisir de constater :

-une organisation quasi inexistante.
-une distribution d'aliments (plus que douteuse) et de boissons tenue par un groupe de familles ayant,
semble t'il , "décroché " une sorte de monopole de la distribution alimentaire. Pourquoi ??
-pas de contrôle d'hygiène, ni de qualité, à ce niveau (semble t'il ?) alors que cela en avait bien
besoin parfois ! car étaient, très limite : la manutention ; l'entreposage ; les cuissons ; certains produits ; banques de froid , bref : l'hygiène tout simplement !

-et des prix parfois excessifs.


-un manque de WC (20 personnes attendaient parfois de se soulager, 10 fréquemment !)
-de points d'eau pour se laver les mains.
-de barrières.
-d'indications (panneaux ; plaquettes ; Agents etc…(pour les ignorants..;comme nous)
-de gradins.
-de forces de l'ordre dans la foule.

Après le feu :

-Tentative de sortie vers "la passerelle" (puisque nous devions obligatoirement remonter vers la Cité où se trouvait notre hébergement) mais .... impossible car :
-un monde fou s'y trouvait déjà et les files d'attentes interminables, tant d'un côté que de l'autre ! (d'où un très grand danger de tomber dans l'eau, voire des berges ) et cela sentait même très mauvais à un moment (odeurs d'égouts) ?
-donc demi tour ! direction le " pont vieux ".
-mais arrivés devant, impossible d'emprunter le dit pont, même au goutte à goutte, car barrage de gens de la sécurité (malgré l'amalgame de gens devant les grilles).
-donc direction le "pont neuf", (nos pieds cris "pitié"!) , mais avec, là encore, impossibilité de progresser dessus, car barré à cause d'un accident corporel de la circulation (semble t'il. SAMU et S.P sur place) mais aussi grosse difficulté due à un flux descendant et un flux montant de bonnes gens.
Donc re-attente, les pieds plantés dans les canettes et papiers gras (merci à certains spectateurs fatigués, sans doute, de mettre leurs ordures dans un sac plastique afin de les jeter ensuite, dans les poubelles !).

-après que la situation fut débloquée, nous arrivons enfin, (1 h ½ après la fin du feu) aux chambres d' hôtes (Le jardin de la cité), admirant lors de notre retour, une pléiade de voiture, moteur et feux à l'arrêt, bloquée sur la route, en attente de pouvoir rouler et sortir enfin de la ville. A quelle heure leurs occupants pourront ils se mettre au lit ? mystère ..

(Là, je me prend, un très court instant, pour un génie !! (oui, oui !!) car je me félicite d'avoir réservé des chambres ! Ma femme me dit que c'était bien là, la moindre des choses ! (Ah bon ? trahi, non reconnu par les siens ??), mais ma belle-fille (charmante cette enfant) me félicite de l'idée, mon ego remonte donc !) .

Bref, après une douche bien gagnée nous nous endormons enfin, dans les bras de Morphée, la tête pleine d'étoiles pyrotechniques et surtout ... les pieds en feu !!

Après une nuit calme et réparatrice, levée et plongée dans un écrin de verdure. Les propriétaires de "jardin de la cité" nous accueillent et nous servent un (solide) petit déjeuner à deux pas de la piscine. L' accueil y est toujours aussi chaleureux, à hauteur du cadre et des chambres …chambres magnifiques et décorées avec goût ! (Merci donc à eux car ils nous font redevenir, (avec les artificiers d'un soir), (un peu) "copain" avec CARCA . A la ville, quand même, pour l'avoir organisé et payé.
Mais aussi, feu d'artifice qui, grâce à la présence d'une Cité somptueuse, venue d'un autre temps, offre à tous, chaque an, un spectacle de notoriété internationale où s'y côtoient splendeurs et magnificences mais aussi, parfois, une inorganisation, un cran en dessous, d'un spectacle qui demeurera toujours : exceptionnel ; grandiose ; unique et féerique !

A cela vous ajoutez que la ville semble détenir un potentiel énorme (tourisme ; situation géographique –Espagne ; Pyrénées ; mer à 1 H ; aéroport; voies de communications ; Chemins de fer; parc immobilier même si il semble beaucoup trop saturé ! ; son soleil ; ses rues ; ses commerces etc… CARCASSONNE trop frileuse, ne semble pas pouvoir décoller par manque de courage et de créativité de certains de ses dirigeants successifs (PME ; PMI ; Image ; Ecoles de formations le tout transportée par un tourisme riche et varié ( Canal du Midi ; Pays Cathare ; son histoire ; sa Cité etc…)

Un homme comme Georges FRECHE, avec ses défauts soit, mais aussi avec ses qualités de visionnaire et son esprit créatif et fonceur , n'aurait il pas, à sa manière, fait de CARCASSONNE (ville extraordinaire mais passablement assoupie) un carton plein où il ferait , pour le bien de tous, aussi bon vivre et surtout travailler ?

Robert et sa famille (Hérault).Le 20-07-2011.

Écrit par : Robert | mercredi, 20 juillet 2011

Les commentaires sont fermés.