Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 20 août 2011

Une peinture de la société Carcassonnaise, "Le médisant par bonté" de Joë Bousquet...

Joë Bousquet 2.jpg
Joë Bousquet
(1897-1950)
Photo: Denise Bellon
-------
Le médisant par bonté
écrit de 1941 à 1943, publié en 1945
dans une première version sous le titre
"Manon se marie"
est une peinture de moeurs sur
Carqueyrolles alias Carcassonne
qui se situe essentiellement dans la Bastide Saint-Louis.
chroniques de carcassonne,carcassonne,bastide saint-louis,joë bousquet
Les toits de la Bastide Saint-Louis avec en
 toile de fond la Cité de Carcassonne.
Photo: Chroniques de Carcassonne
-------
"Dans cette ville bâtie en damiers, toutes les rues menent à l'endroit que l'on cherche.
Pas besoin de se diriger, on a tout loisir de regarder les passants,
toujours les mêmes, qui vont, eux aussi, à leurs affaires,
par le premier chemin venu, libres comme des animaux dans un parc.
Il est inutile de faire le tour de la ville pour la voir.
Ses quartiers se ressemblent comme les écailles d'un poisson."
chroniques de carcassonne,carcassonne,bastide saint-louis,joë bousquet
De sa célèbre chambre du 53 rue de Verdun
Joë Bousquet
"le voyageur immobile"
brosse, souvent avec tendresse, un tableau ironique et picaresque de la société
qui compose une petite ville de province, réduite ici à un "gros village".
chroniques de carcassonne,carcassonne,bastide saint-louis,joë bousquet
-------
Joë Bousquet
Le médisant par bonté
Editions Gallimard 1945
Réédition
L'Imaginaire Gallimard 1983
237.p / 5,80 €
-------
http://cjbousquet.canalblog.com/

Les commentaires sont fermés.