Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 04 janvier 2013

Le musée lapidaire de la Cité de Carcassonne mérite une autre présentation et considération

Carcassonne 1901 (2).jpg
L'entrée du château comtal où se trouve le musée lapidaire.
Photos: Chroniques de Carcassonne
-----------
Carcassonne,
ville médiévale par excellence,
posséde au sein du château comtal un
 musée lapidaire,
(dédié aux pierres sculptées),
abritant des collections provenant des fouilles
effectuées dans la Cité, la Bastide Saint-Louis et la région,
Il offre une belle rétrospective de l'histoire de l'antiquité jusqu'au XVIIe siécle...
Musée lapidaire (1).jpg
Carcassonne 20-12-12 030.jpg
Première constatation à l'extérieur du château comtal (payant)
le musée n'est pas mentionné
contrairement à la librairie-boutique qui elle n'est pas oubliée.
Il est vrai que pour y accéder il faut la traverser 
ou arriver par les remparts du château.
cité de carcassonne 28-12-2012 011.jpg
Il est pourtant le plus visité de la ville puisqu'il fait partie
intégrante du circuit de visite du château.
cité de carcassonne 28-12-2012 015.jpg
cité de carcassonne 28-12-2012 016.jpg
Les salles très sombres ne sont surveillées par aucun guide,
ce qui permet toutes les dégradations.
De plus de nombreux cartels apposés prés des oeuvres ont disparu.
Musée lapidaire Carcassonne.jpg
La salle du donjon et ses fresques du XIIe siècle découvertes en 1926.
cité de carcassonne 28-12-2012 020.jpg
Au départ un simple dépôt lapidaire, créé en 1927 par
Pierre Embry
(1886-1959)
le premier conservateur de la Cité, et archiviste-bibliothécaire de la ville.
Egalement secrétaire-fondateur la même année de
l'Association des Amis de la ville et de la Cité,
celui-ci a considérablement enrichi les collections par de nombreux dons.
Ce musée fut inauguré officiellement en 1961.
cité de carcassonne 28-12-2012 026.jpg
Dans la salle qui porte son nom, on pouvait voir récemment ce tableau
(parmi d'autres) du XVIIIe représentant la Cité.
Tableau XVIII musée lapidaire.jpg
Photo: André Signolles / Ministère de la Culture
----------
Il y avait aussi cette vierge à l'enfant du XIVe siécle offerte en 1929 par
"Les Amis de la Ville et de la Cité".
Vierge musée lapidaire Carcassonne.jpg
Photo: Chroniques de Carcassonne
-------------
chroniques de carcassonne,pierre embry,cité de carcassonne,château comtal,musée lapidaire de carcassonne
chroniques de carcassonne,pierre embry,cité de carcassonne,château comtal,musée lapidaire de carcassonne
chroniques de carcassonne,pierre embry,cité de carcassonne,château comtal,musée lapidaire de carcassonne
La salle Pierre Embry, en 1961...
Photos: Jean Gourbeix / Ministère de la Culture
------------
cité de carcassonne 28-12-2012 028.jpg
cité de carcassonne 28-12-2012 024.jpg
cité de carcassonne 28-12-2012 029.jpg
A la place on trouve aujourd'hui ces panneaux
permettant de se faire photographier en
Dame Carcass, Jean-Pierre Cros Mayrevieille, ou en chevalier.
cité de carcassonne 28-12-2012 030.jpg
Au pied des fenêtres, les toiles d'araignées et le salpêtre
sont absolument authentiques...
Ce musée que tous les carcassonnais devraient avoir vu,
est un peu (beaucoup) l'âme de notre ville,
mais également une de nos vitrines que traversent des milliers de touristes.
Monsieur l'administrateur, s'il vous plait, faîtes quelque chose...
----------
Musée lapidaire du château comtal
1 rue Viollet-le-Duc,
Cité de Carcassonne
 04.68.11.70.77
-----------
21/08/2014:
Depuis la publication de cet article des projets de refonte et rénovation
du musée ont étés annoncés en juillet 2014 par le président du Momum.
Une plaque commémorative en hommage à Pierre Embry
sera prochainement apposée sur son caveau au cimetière de la Cité.
-----------
http://aavccarcassonne.blogs.lindependant.com/

Commentaires

Comme pour le CANAL DU MIDI dans la traversée de la ville, la réponse sera (s'il y en a une). "C'EST PAS MOI C'EST L'AUTRE."
Vite! une réunion, les décideurs politiques de tout bord, les responsables de certains sites, plus les vrais amoureux du patrimoine, ceux qui vont sur le "terrain".

Écrit par : Jacques Blanco | vendredi, 04 janvier 2013

Bravo Alain pour cet article. Votre association devrait écrire au monuments nationaux

Écrit par : Martial Andrieu | vendredi, 04 janvier 2013

Cette situation d'abandon qui perdure et s'amplifie au grès des conservateurs puis administrateurs de la Cité est inadmissible.
Nous avons là des joyaux de l'art venant de tout le département mais surtout du mobilier des démolitions dans Carcassonne de couvents et maisons.
Effectivement les cartels n'existent plus et l’ignorance est la plus complète sur la dénomination, la provenance et la collection dont est issu cet objet.
La conservation, il y a trop à dire.
Les associations qui ont faits des dépôts étant donné les mesures de conservation actuelles peuvent demander la restitution des objets.
Encore une fois nous avons un grand gâchis.

A la Cité, les divers administrateurs ont la charge de ce dépôt lapidaire et à l'échelon supérieur, le préfet.
Nous ne ferons pas l'injure de rappeler le statut de ces collections
mais une piqure de rappel tirée du Code du Patrimoine.
Article L114-2
Les infractions relatives aux destructions, dégradations et détériorations du patrimoine sont sanctionnées par les dispositions des articles 322-1 et 322-2 du code pénal ci-après reproduits :
" Art. 322-1-La destruction, la dégradation ou la détérioration d'un bien appartenant à autrui est punie de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende sauf s'il n'en est résulté qu'un dommage léger.
" Le fait de tracer des inscriptions, des signes ou des dessins, sans autorisation préalable, sur les façades, les véhicules, les voies publiques ou le mobilier urbain est puni de 3 750 euros d'amende et d'une peine de travail d'intérêt général, lorsqu'il n'en est résulté qu'un dommage léger. "
" Art. 322-2-L'infraction définie au premier alinéa de l'article 322-1 est punie de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende et celle définie au deuxième alinéa du même article de 7 500 euros d'amende et d'une peine de travail d'intérêt général lorsque le bien détruit, dégradé ou détérioré est :
" 1° Destiné à l'utilité ou à la décoration publiques et appartient à une personne publique ou chargée d'une mission de service public ;
" 2° Un registre, une minute ou un acte original de l'autorité publique.
Lorsque l'infraction définie au premier alinéa de l'article 322-1 est commise à raison de l'appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, de la personne propriétaire ou utilisatrice de ce bien à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, les peines encourues sont également portées à trois ans d'emprisonnement et à 45 000 euros d'amende. "

Écrit par : Marie | vendredi, 04 janvier 2013

N'avons nous rien de mieux à exposer dans ce musée que des panneaux à trou pour photo ?? Quel bel hommage à Jean-Pierre Cros-Mayrevieille qu'un panneau cartonné sans visage pour amuser les touristes ...

Écrit par : Jeff de Miailhe | vendredi, 04 janvier 2013

Bravo pour cet article qui fait prendre conscience de ce problème. Depuis que nous sommes au Patrimoine mondial j'ai l'impression que l'on dort sur ses lauriers

C'est normal que les visiteurs sont moins nombreux d'après "Le Point". Il y a trop de laisser-aller.
Voyez plutôt: Selon le Centre des Monuments Nationaux, la fréquentation a baissé en 2012 pour la Cité de Carcassonne...http://www.lepoint.fr/culture/monuments-nationaux-frequentation-en-tres-legere-hausse-en-2012-04-01-2013-1608723_3.php

Écrit par : Bouvet | samedi, 05 janvier 2013

Je suis fier de vivre dans une ville d'Histoire avec ce prestigieux patrimoine, mais que je suis triste de le voir en si mauvais état. Et quand il se passe des choses, c'est inapproprié. Comme les ballons de baudruches au château de Versailles, voila qu'à la Cité on expose ces panneaux permettant de se faire photographier . Il ne manque plus que les boulets pour les jeter sur la tête des gens comme à la fête foraine. Franchement, cela mérite mieux

Écrit par : Thierry | samedi, 05 janvier 2013

Voilà ce que l'on obtient à vouloir faire de la Cité une usine touristique à la Disneyland (je ne suis pas contre si la qualité culturelle maintient le niveau), il ne faut pas s'étonner de ce genre de dérives.
Et de ce qui est de l'entretien, le soin, c'est à l'image de l'état négligé de la Cité dans son ensemble (cf. les immondices dans la chapelle de la cathédrale, entre autres). Désolant pour la Capitale de l'Aude qui se veut la vitrine où défile le monde entier.
Mais je continue à rester confiant en ce que des solutions seront amenées. On voit désormais des améliorations dans la Bastide.
Xavier d'Arras (62)

Écrit par : Xavier | samedi, 05 janvier 2013

Merci Alain, pourrons-nous un jour voir la Cité, la Bastide Saint-Louis...mises en beauté pour être dignes du patrimoine de l'UNESCO, verrons-nous un jour les responsables des ABF et Monuments Historiques appliquer aux bâtiments qu'ils occupent les règles qu'ils veulent généraliser aux privés, verrons-nous un jour la Ville saisir et faire des travaux d'office sur les immeubles déclarés depuis des années en péril imminent, verrons-nous un jour une volonté politique locale ou d'état oser brandir sans se soucier de son renouvellement de mandat, l'épée de la défense du patrimoine, cela aurait un côté médiéval qui sied à Carcassonne!?

Écrit par : Michel | samedi, 05 janvier 2013

Dans le même ordre d'idée, qu'attend-on pour remplacer un contreplaqué à l'une des ouvertures de la petite coupole de la Chapelle des Jésuites ,ouverte aux 4 vents et surtout aux pigeons, alors que la réfection de cet édifice est relativement récente et réussie?

Écrit par : Pujol | samedi, 05 janvier 2013

Très bon article, car bien présenté et qui résume le malheureux état de NOTRE cité... La ville ne cherche que profit financier et ne pense pas aux richesses culturelles que contiennent cette forteresse. En espérant que quelqu'un arrive à faire "bouger" et réagir dans le bon sens les dirigeants des monuments historiques.

Écrit par : Boudenas | dimanche, 06 janvier 2013

Je suis étonné par le tableau de 18eme représentant la Cité car on y semble voir l'hôtel de la Cité....du 19me !... En fait il doit s'agir de l'évéché aujourd'hui disparu ?

Écrit par : Michel Durand-Roger | dimanche, 06 janvier 2013

Ceci n'est plus un musée ! Il ne remplit pas les engagements que doit tenir un musée c'est à dire présenter des collections "organisée en vue de la connaissance, de l'éducation et du plaisir du public" dixit le Code du Patrimoine.Il me semblait que la mission de cette institution était de conserver ce patrimoine qui a été sauvé de la destruction par les anciens afin de nous les présenter, de nous les faire connaitre mais aussi de les préserver afin de les transmettre aux générations futures. Ici, rien de tout cela est accompli !Il serait peut être intéressant de demander aux associations, aux mairies qui ont donné, déposé ces objets dans ce "musée" de demander à les récupérer.
De plus, si la partie visible du musée est dans un tel état de délabrement, on peut se demander dans quel état sont les "magasins" ou sont conservés les œuvres qui ne sont pas exposées au public!!!

Écrit par : Corinne | lundi, 07 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.