Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 05 avril 2013

Un nouveau départ pour la loi "Malraux" dans la bastide Saint-Louis à Carcassonne

chroniques de carcassonne,carcassonne,bastide saint-louis
L'hôtel Franc de Cahuzac, situé 30 rue Jean Bringer, va enfin étre réhabilité.
Photos: Chroniques de Carcassonne
----------
Annoncé par La Dépêche du Midi dans son édition d'hier, le cabinet Altinum est
  chargé de poursuivre la rénovation de quatre immeubles laissés à l'abandon à
Carcassonne,
après la liquidation judiciaire du promoteur Jean-Charles Jassogne.
Malraux Carcassonne 2.jpg.jpg
Le 46 rue de la République.
-----------
Ces bâtiments de la bastide Saint-Louis situés en secteur sauvegardé,
sont rénovés dans le cadre de la loi de defiscalisation "Malraux".
Malraux Carcassonne 3.jpg.jpg
Le 44 rue Jules Sauzède
-----------
Ils concernent les immeubles du 30 rue Jean Bringer, 46 rue de la République,
44 rue Jules Sauzède et la maison natale de
Malraux Carcassonne 4.jpg.jpg
Philippe-François-Nazaire Fabre dit Fabre-d'Eglantine
(1750-1794)
au 84 rue de Verdun.
------------
http://chroniquesdecarcassonne.midiblogs.com/archive/2012...
-----------
http://chroniquesdecarcassonne.midiblogs.com/archive/2012...
-----------
http://www.ladepeche.fr/article/2013/04/04/1598291-carcas...

Commentaires

C'est une bonne nouvelle ! Il fallait donc en passer par la loi Malraux pour en arriver là ! Ce ne sont pas les seuls bâtiments en mauvais état au centre ville.

Écrit par : Marie-Christine Bernard | samedi, 06 avril 2013

En effet! Je viens de passer 15 jours dans ma ville natale et vraiment le centre ville est dans un état bien délabré! Cela donne une impression triste et sale de Carcassonne. Cela me peine particulièrement car je suis très attachée à ma ville bien qu'habitant à 1000 kilomètres de là. Que pensent les visiteurs étrangers quand ils viennent à Carcassonne?
Par ailleurs, dans mon quartier d'origine, le quartier des Capucins, les trottoirs sont - au sens concret- faits pour les chiens et pas pour les piétons! (Allez, par exemple, vous promener rue de la Rivière ou rue du 24 Février). Et là ce n'est pas une question de finances qui permet d'y remédier, mais la civilité des Carcassonnais qui ne ramassent pas les déjections de leur chien.
J'aimerais pouvoir être fière de ma ville!

Écrit par : Sophie d'Allemagne | samedi, 06 avril 2013

Quel curieux nom !!!!! pour ce bâtiment laissé à l'abandon pour finir dans cet état ,
Quand je lève la tête dans cette ville , je ne fais pas 10 mètres sans découvrir cet état d'abandon , a quand des propositions de rénovations en fonction des portefeuilles des gens , et non des rénovations à la mesure de Versailles , subventionnées par l'impôt !!!, faire 3 propositions de rénovations, une de base, moyenne, haut de gamme !!! mais là je dois être très naïf, et j'espère bientôt l'arrivée d'un Viollet le Duc pour ce centre ville. Je continue de croire à mes rêves. Bonne journée.

Écrit par : Bodiguel | samedi, 06 avril 2013

C'est bien !

N'a t'il rien à faire pour l'hôtel particulier du 17e siècle resté à l'état de chantier abandonné au square Gambetta et rue du pont-vieux ? (ancienne possession Durand-Roger)

Écrit par : Michel Durand-Roger | dimanche, 07 avril 2013

Les commentaires sont fermés.