Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 08 février 2014

30 janvier 1790, Gabriel-Marie d'Upac de Badens démissionne de son mandat de député de Carcassonne

Upac de Badens 202022014.jpg
Voici la lettre écrite par le marquis
Gabriel-Marie d'Upac de Badens
(Badens 1737- Paris 1829)
le 30 janvier 1790 à son suppléant aux
Upac de Badens (2).jpg
Etats Généraux de 1789, représentant pour la noblesse
 la sénéchaussée de Carcassonne, le marquis

Rochegude.jpg
Henri de Paschal de Rochegude
(Albi 1741-1834):

Badens 30 janvier 1790
"Ma santé est si dérangée Monsieur le marquis que ne pouvant plus prévoir l'époque ou je serai en état de rejoindre l'assemblée nationale, j'écris par ce même courrier à Mr le président pour le prévenir et le prier de supplier l'assemblée d'accepter ma démission, afin que la sénéchaussée de Carcassonne ne soit pas privée plus longtemps d'un de ses représentants et quelle profite de l'avantage d'en avoir un tel que vous. Je m'empresse d'avoir l'honneur de vous faire part de la démarche que je viens de faire. J'ai l'honneur d'être Monsieur le marquis avec mes sentiments les plus distingués votre très humble et très obéissant serviteur."
Le marquis d'Upac de Badens
chroniques de carcassonne,sénéchaussée de carcassonne en 1789,députés de carcassonne,gabriel-marie d'upac de badens,henri de paschal de rochegude
Son château à Badens dans l'Aude.
------------
Gabriel-Marie, Dupac de Badens
député à l'Assemblée constituante de 1789,
 fut envoyé par la noblesse de la sénéchaussée de Carcassonne,
le 26 mars 1789, aux Etats Généraux.
Il avait appartenu aux armées du roi comme officier d'infanterie.
Dernier seigneur de Badens, inflexible et hautain, il siège à droite et s'oppose à toutes les idées de réforme, de concession et de révolution. Au cours de la nuit du 4 août 1789, il proteste contre l'abolition des privilèges. Gabriel Dupac de Badens, le 30 janvier 1790 se démet de son mandat de député. Il émigre tour à tour à Chambéry, en Angleterre et en Pologne. Avec Louis XVIII, il rentre à Paris en 1800. En 1813, il formule une requête auprès du Conseil d'Etat afin de récupérer son domaine de Mirausse et ses terres sur la Commune d'Aigues-Vives qui lui ont été confisquées et vendues comme biens nationaux.
chroniques de carcassonne,sénéchaussée de carcassonne en 1789,députés de carcassonne,gabriel-marie d'upac de badens,henri de paschal de rochegude
Il repose aujourd'hui dans l'ancien cimetière
du Mont-Valérien à Suresnes (92).
-------
chroniques de carcassonne,sénéchaussée de carcassonne en 1789,députés de carcassonne,gabriel-marie d'upac de badens,henri de paschal de rochegude
Cette lettre est issue de la
 biographie signée par une descendante en ligne collatérale de l'amiral
enrichie de documents inédits:
Catherine et Henri Floch
"Un homme des lumières, l'amiral de Rochegude"
Editions Grand Sud 2007
127.p / 15 €
--------
http://www.grandsud.fr/
--------
http://chroniquesdecarcassonne.midiblogs.com/tag/henri+de...
--------
http://chroniquesdecarcassonne.midiblogs.com/archive/2012...

Les commentaires sont fermés.