Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 10 janvier 2015

Cela fera 10 ans demain, Raymond CHESA, maire de Carcassonne de 1983 à 2005, disparaissait

Raymond Chesa 1.jpg
Raymond Chésa
(1937-2005)
-----------
Né le 10 février 1937, dans le quartier de la Trivalle au pied de la Cité,
Raymond Chésa
était le petit-fils d'émigrés espagnols originaires de Huesca.
Professeur de physique-chimie, gaulliste dans un département profondément
marqué à gauche, il obtint ses premiers succès électoraux à partir de 1982
en enlevant le siège de conseiller général du canton-centre et
la mairie de Carcassonne l'année suivante.
 Il sera réélu maire à trois reprises et député Européen de 1993 à 1999.
chroniques de carcassonne,carcassonne,raymond chesa
En compagnie de la reine-mère d'Angleterre Elizabeth
  le 27 mai 1989 devant la basilique Saint-Nazaire.
------------

Grâce à sa proximité avec l'ancien président Jacques Chirac, il eut l'honneur de voir
Carcassonne
choisie comme cadre du 16éme sommet Franco-Espagnol le 6 novembre 2003.
Carcassonne 2003.jpg
Raymond Chésa faisant signer le livre d'or de la ville à Jacques Chirac
et José-Maria Aznar en présence de Jacques Blanc.
Photo: Nathalie Gayda / L'INDEPENDANT
-----------
chroniques de carcassonne,carcassonne,raymond chesa

Atteint d'une longue maladie il décédera pendant son mandat le 11 janvier 2005.
Raymond Chésa 2005.jpg
Ses obsèques se déroulèrent à la cathédrale Saint-Michel qui fut trop petite
pour contenir la foule venue lui rendre hommage.
Raymond Chésa (3).jpg
Il repose depuis ce jour au cimetière de la Cité.
Photo: Chroniques de Carcassonne
--------------
Une messe sera célébrée à sa mémoire demain à 11h00
à la cathédrale Saint-Michel.

A la fin de la cérémonie religieuse, à 12h30, une gerbe sera déposée par
la municipalité sur sa tombe au cimetière de la cité.
--------------
http://fr.wikipedia.org/wiki/Raymond_Chesa

vendredi, 09 janvier 2015

La Cité de l'architecture et du patrimoine, présente une nouvelle exposition sur Eugène VIOLLET-LE-DUC

A découvrir jusqu'au 9 mars 2015 à la
Cité de l'architecture et du patrimoine
à Paris une belle exposition intitulée:
chroniques de carcassonne,cité de carcassonne,viollet-le-duc,cité de l'architecture et du patrimoine
chroniques de carcassonne,cité de carcassonne,viollet-le-duc,cité de l'architecture et du patrimoine
Viollet-Le-Duc, les visions d'un architecte.

Elle fait suite à celle présentée l'été dernier à
Carcassonne,
Affiche VLD Carcassonne.JPG
chroniques de carcassonne,cité de carcassonne,viollet-le-duc,cité de l'architecture et du patrimoine
Viollet-Le-Duc, trait pour trait.
chroniques de carcassonne,cité de carcassonne,viollet-le-duc,cité de l'architecture et du patrimoine
Murailles de la Cité de Carcassonne en 1835, avant leurs restaurations par
Eugène Viollet-Le-Duc (1814-1879).

Dessin de Jules-Louis-Frédéric Villeneuve (1796-1842).
-------------
chroniques de carcassonne,cité de carcassonne,viollet-le-duc,cité de l'architecture et du patrimoine
http://www.citechaillot.fr/fr/expositions/expositions_tem...

mercredi, 07 janvier 2015

Deux visites du "Mime MARCEAU" à Carcassonne

Marcel Marceau alias le Mime Marceau
(1923-2007),
l'un des plus célèbres artistes au monde dans l'art du mimodrame
était venu plusieurs fois à Carcassonne.
Retour sur deux témoignages de ses passages au théâtre municipal Jean Alary.
Marcel Marceau en 2003 à Carcassonne (1).jpg
Marcel Marceau sur la scène du théâtre le 31 janvier 2003 à Carcassonne.
Photo: Roger Garcia / La Dépêche du Midi
-------------
Sa dernière visite remonte au 31 janvier 2003. Il avait émerveillé une nouvelle
 fois les spectateurs présents avec son personnage légendaire de "Bip" et ses
 "Contes fantastiques" inspirés du théâtre zen japonais et de la commedia dell'arte.
Marcel Marceau en 2003 à Carcassonne (2).jpg
La lendemain, le maire Raymond Chésa (1937-2005), lui avait remis la médaille et
le titre honorifique de citoyen d'honneur de la ville qui lui est associé.
Photo: Claude Boyer / L'INDEPENDANT
-----------

Café de la Comédie-Carcassonne-2014 .JPG
Livre d'or Café de la Comédie (6) Mime Marceau.JPG
Quelques années avant, après un spectacle, il avait laissé cette dédicace
sur le livre d'or du café "La Comédie" situé face au théâtre.
Photos: Chroniques de Carcassonne
-------------
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_Marceau

vendredi, 02 janvier 2015

Parution du second album "Carcassonne, une histoire de photographies 1937-1969" signé Martial Andrieu

Martial Andrieu 1.jpg
Après la sortie en avril dernier d'un premier tome consacré à
la période de 1831 à 1937, l'inlassable mémorialiste et défenseur du patrimoine de
Carcassonne, Martial Andrieu,
publie un nouvel album couvrant la période de 1937 à 1969.

chroniquesdecarcassonne,carcassonne,martial andrieu
Il est dédicacé à tous les photographes de la presse locale, d'hier à aujourd'hui,
avec ce cliché représentant leur doyen,
René Roques (à droite), sur le toit de l'actuel "Café du Dôme"
en compagnie de Jean Gorroz.

 Divisé en 4 chapitres:
chroniquesdecarcassonne,carcassonne,martial andrieu
Flashs rue de la gare...
chroniquesdecarcassonne,carcassonne,martial andrieu
Souvenirs festifs sur pellicules...
chroniquesdecarcassonne,carcassonne,martial andrieu
La ville passé au révélateur...
chroniquesdecarcassonne,carcassonne,martial andrieu
...et Pleins feux sur les trente glorieuses,
ce livre est un hymne à notre ville et ses habitants.

chroniquesdecarcassonne,carcassonne,martial andrieu

Martial Andrieu
Carcassonne, une histoire de photographies 1937-1969
Editions Musique et Patrimoine 2014 - 122.p / 28,50€
andrieu-martial@wanadoo.fr
 -----------
http://musiqueetpatrimoine.blogs.lindependant.com/archive...

lundi, 29 décembre 2014

La Cité de Carcassonne d'hier à aujourd'hui se dévoile en photos

Carcassonne Cité expo-decembre 2014 .JPG
Organisée à la Villa San-Michele, une dépendance de l'Hôtel de la Cité*****
située face à la basilique Saint-Nazaire, une intéressante exposition
de photographies anciennes est à découvrir jusqu'au 4 janvier.
Photo: Chroniques de Carcassonne

Parmi de nombreux documents on peut retrouver ce cliché représentant
Valentin Ausseil.jpg
Valentin Ausseil (1807-1878)  surnommé Camba d'argent,
 devenu le gardien des ruines de la Cité de Carcassonne
avant et pendant sa reconstruction par Eugène Viollet-Le Duc (1814-1879).
Photo: Archives départementales de l'Aude

Expo Photos la Cité 2014.jpg
-------------
http://www.lindependant.fr/2014/12/28/la-cite-du-passe,19...
-------------
http://chroniquesdecarcassonne.midiblogs.com/archive/2011...

 

lundi, 22 décembre 2014

Le cardinal Jean-Louis TAURAN, nouveau camerlingue du pape a officié dans la basilique Saint-Nazaire de Carcassonne

Jean-Louis-Tauran-Max Rossi Reuters.jpg
Jean-Louis Tauran
Président du conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, camerlingue du pape.
Photo: Max Rossi / Reuters
--------------

Jean-Louis Tauran
le cardinal bordelais, âgé de 71 ans, qui vient d'être nommé camerlingue
du pape François,
(en remplacement du cardinal Bertone atteint par la limite d'âge),
possède de solides attaches avec Carcassonne.
Hotel de la Cité .jpg
Apparenté à la famille Lasserre qui était propriétaire de l'Hôtel de la Cité*****
il fit de nombreux séjours dans notre ville pendant sa jeunesse.

Membre influent de la curie romaine, au début des années 90,
alors archevêque (in partibus) de Thélepte en Tunisie,
il était venu célébrer la messe de mariage de Jean-Philippe Sarcos,
(le fils du conseiller général du canton centre de Carcassonne),
Basilique Saint-Nazaire -Cité de Carcassonne 2014.jpg
chroniques de carcassonne,hôtel de la cité,jean-louis tauran,basilique saint-nazaire de carcassonne
dans la basilique Saint-Nazaire au coeur de la Cité.
Photos: Chroniques de Carcassonne

Le monde avait découvert la frêle silhouette de Mgr Tauran,
 qui souffre de la maladie de Parkinson,
lorsque ce dernier en qualité de doyen de l'ordre des cardinaux-diacres,
avait annoncé le 13 mars 2013
au balcon de Saint-Pierre l'élection du pape François, 
avec le célèbre "Habemus papam".
Le camerlingue assure l'intérim après le décès ou la démission d'un souverain pontif.

------------
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Tauran

samedi, 13 décembre 2014

Claude-Joseph TROUVE, préfet de l'Aude pendant 13 ans sous NAPOLEON

Claude-Joseph Trouvé  par Roques fils-MDBA Carcassonne.jpg
Claude-Joseph Trouvé
(Chalonnes-sur-Loire 1768 - Paris 1860)
Par Roques fils / Musée des beaux-arts de Carcassonne
-----------

Succédant à
Claude Barante (1800-1803) et Jean-Dominique Le Roy (1803),
le baron,
Claude-Joseph Trouvé
fut le troisième préfet de l'Aude en poste de 1803 à 1815.

Né dans la région angevine, d'un père menuisier, grâce à la protection d'un mécène,
il poursuit des études secondaires à Paris.
Devenu clerc de notaire, il embrasse la carrière de journaliste en 1791 au
Moniteur Universelle 1794.jpg
  "Moniteur universel" dont il sera le rédacteur en chef trois ans plus tard.

Secrétaire général du Directoire exécutif en 1795,
ministre plénipotentiaire en 1798 et 1799, il est nommé préfet de l'Aude en 1803.
Carcassonne Préfecture de l'Aude photo Ministère de l'interieur.jpg
A son arrivée, il réorganise la préfecture en hiérarchisant les services
qui comptaient 23 employés sous les ordres d'un secrétaire général.

Il établit un recensement très détaillé de la situation administrative,
économique, agricole et ethnographique en publiant en 1818
un rapport de 700 pages, qui restera dans les annales, intitulé :
"Description général et statistique du département de l'Aude".

chroniques de carcassonne,carcassonne,claude-joseph trouvé,préfecture de l'aude
chroniques de carcassonne,carcassonne,claude-joseph trouvé,préfecture de l'aude
Chevalier de la Légion d'Honneur en 1806, Officier en 1811,
il est fait baron de l'Empire en 1809.
Ayant perdu son poste sous la Restauration,
il occupera de brèves fonctions ministérielles en 1829-1830.
Sa retraite sera consacrée à l'écriture de plusieurs ouvrages sur
Anne de Beaujeu, Jacques Coeur ou Le Dauphin, petit-fils de Louis XIV.
chroniques de carcassonne,carcassonne,claude-joseph trouvé,préfecture de l'aude
A lire pour en savoir plus:
Sylvie Caucanas
"Un préfet ami des lettres, le baron Trouvé"
dans "Deux siècle d'histoire préfectorale dans l'Aude 1800-2000"
Carcassonne, Préfecture de l'Aude 2000, p.31-40
Daniel Fabre
sa notice publiée dans le dictionnaire biographique:
"Les Audois"
Edité par la FAOL en 1990, p.328

jeudi, 11 décembre 2014

"Z'e Confrérie" fera son retour prochainement au Saillan à Carcassonne

ZCONFRERIE 001.JPG
La "crème des crèmes des confréries" créée en février 2011,
Z'e Confrérie
fera son grand retour le dimanche 21 décembre dans son quartier général,
tenu de main de maître par Richard Picheric, le
 Café Saillan à Carcassonne.

Ce "club d'élite d'épicuriens", présidé par
Christian Salinas,
compte dans ses rangs de nombreuses "fines gueules locales", parmi lesquels
Alphonse Caravaca, Philippe Barrière, Claude Carayol, Michel Escande,
Raymond Julien, Christian Mirausse ou Françoise Antech...

Leur devise:
"Nous buvons du vin le matin nature, à midi sans eau et le soir pur" et
"Nous ne pouvons faire du bon qu'avec du très bon" !
ZCONFRERIE 006.JPG
Photos: Chroniques de Carcassonne
---------
CAFE SAILLAN 
31 rue Albert Tomey 
Tel: 04.68.72.37.40
---------
http://www.ladepeche.fr/article/2011/03/02/1025848-carcas...

 

vendredi, 05 décembre 2014

"Les Remparts de Carcassonne" peints par Winston CHURCHILL à la une du FIGARO

chroniques de carcassonne,le figaro,winston churchill,cité de carcassonne
Winston Churchill dans son atelier en 1939.
Photo: Associated Press
----------
LE FIGARO
dans son édition datée du 4 décembre a consacré un grand dossier à la
passion pour la peinture de l'ancien premier ministre britannique,
Winston Churchill
(1874-1965).

04-12-2014 015.JPG
En vedette son tableau exécuté dans les années 30
Battlements at Carcassonne
"Les Remparts de Carcassonne".
WINSTON CHURCHILL.jpg
chroniques de carcassonne,le figaro,winston churchill,cité de carcassonne
La signature de Winston Churchill sur le livre d'or de l'Hôtel de de la Cité
le 12 août 1931.

--------------
http://www.ladepeche.fr/article/2014/11/27/1999972-une-to...
--------------
http://chroniquesdecarcassonne.midiblogs.com/archive/2014...
--------------
http://www.lefigaro.fr/culture/encheres/2014/12/03/03016-...
--------------
http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/11270351/For-sale-...
--------------
Estimé à 76.000 € le tableau à été vendu 759.572 €
chez Sotheby's à Londres le 17 décembre 2014.

jeudi, 04 décembre 2014

La disparition du pdg carcassonnais de la "Secopex", Pierre MARZIALI en 2011, refait la une de l'actualité

Pierre Marziali-Claude Boyer.jpg
Pierre Marziali en 2011 dans son bureau de la place Carnot à Carcassonne.
Photo: Claude Boyer / L'INDEPENDANT
---------
Sa mort lors d'un contrôle de police au début de l'insurrection en mai 2011,
à Benghazi en Libye, avait fait la une de l'actualité.

Pierre Marziali,
un ancien du "3", âgé de 47 ans, était le dirigeant à l'époque de la société
Secopex (Sécurité des opérations et des expatriés) basée à
Carcassonne.
Pierre Marziali Stock.jpg
Un livre paru le 22 octobre, très médiatisé, jette un nouvel éclairage sur sa disparition.
En voici la préface:

 Le seul mort français de la guerre en Libye : Pierre Marziali. Le 11 mai 2011,lors d’un banal contrôle d’identité, ce patron d’une société militaire privée, Secopex, est abattu à Benghazi par un milicien anti-Kadhafi au visage cagoulé. A-t-il été victime d’une bavure ? Selon Robert Dulas, associé et meilleur ami de la victime, Pierre Marziali a été froidement exécuté.

Mais pourquoi et par qui ?
Au nom de la raison d’État ?

Dans Mort pour la Françafrique, Bob Dulas avoue pour la première fois que Secopex servait de paravent à un vaste réseau d’espionnage des groupes islamistes radicaux. Alors Pierre Marziali et lui, escortés par les Touaregs au nord du Mali, accueillis en VIP à Tripoli, snobés par les services spéciaux français mais reçus à l’Élysée, seraient-ils allés trop loin ?

Complété par une contre-enquête rigoureuse à base de documents exclusifs et de témoignages inédits, le récit de Robert Dulas est digne d’un thriller de John Le Carré : sauf qu’ici, tout est vrai !
-----------
Robert Dulas / Marina Ladous / Jean-Philippe Leclaire
Mort pour la Françafrique
Editions Stock 2014
336.p / 20,99 €
chroniques de carcassonne,carcassonne,pierre marziali,robert dulas,secopex
A voir sur CANAL PLUS

----------
http://www.24heures.ch/monde/La-francafrique-n-a-pas-disp...
----------
http://www.lindependant.fr/2014/10/30/l-ex-para-carcasson...