Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 17 mai 2017

Parution du "Guide des Maisons des Illustres". Joë BOUSQUET est à l'honneur

Maisons des Illustres Carcassonne 005.JPG
Parution du 1er guide consacré aux 212 demeures labellisées
Maisons des Illustres
par le Ministère de la Culture depuis 2011.
Maisons des Illustres Carcassonne 008.JPG
À la page 216, on retrouve la notice dévolue à
Maison-des-Memoires-Chambre-Joe-Bousquet.jpg
chroniques de carcassonne,carcassonne,bastide saint-louis,maisons des illustres,maison des illustres de carcassonne,guide des maisons des illustres,joë bousquet,maison des mémoires
Joë Bousquet,
(qui côtoie celle de Charles Trenet à Narbonne),
située 53 rue de Verdun, au cœur de la bastide Saint-Louis.
Maison des Illustres Carcassonne plaque.jpg
 In situ, il est dommage de constater que la plaque officielle ne se trouve pas en façade sur la rue.
Elle serait un excellent moyen de faire découvrir aux nombreux visiteurs
de notre ville cette remarquable demeure.

Photos: Chroniques de Carcassonne / Denise Bellon / Ministère de la Culture

Guide des Maisons des illustres
Édition du Patrimoine 2017. 296.p / 14€

-----------
https://www.editions-du-patrimoine.fr/Librairie/Hors-coll...

jeudi, 01 septembre 2016

Jacques GAMELIN, l'un des grands peintres du XVIIIe siècle, dont la renommée s'étend jusqu'à Rome

Le Musée des beaux-arts lui a dédié une salle à son nom.
Hommage à un grand peintre:
chroniques de carcassonne,cimetière saint-michel de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
Fils d'un fabricant drapier originaire de Tours,
Jacques Gamelin
naquit à Carcassonne le 7 octobre 1738.

------------------------------------------
Sa jeunesse à Toulouse et Paris
-------------------------------------------
  Destiné à une carrière commerciale,
son père le plaça à Toulouse chez
chroniques de carcassonne,cimetière saint-michel de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
le baron de Puymaurin,
propriétaire de deux manufactures royales.
chroniques de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
Portrait de Jacques Gamelin, par François Frion.
-----------

Jean-Pierre-Casimir Marcassus
(1757-1841),
(le baron de Puymaurin), grand protecteur des arts,
remarqua rapidement l'intérêt pour le dessin du jeune homme.
Il le fit entrer à l'Académie Royale de peinture de Toulouse.

Après un passage à Paris dans l'atelier de
chroniques de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
Jean-Baptiste Henri Deshays de Colleville
(1729-1765)
,
 il séjourne à Rome de 1765 à 1773.

---------------------
Professeur à l'Académie de Saint-Luc à Rome
---------------------
Sous la protection du marquis Rondinini et du cardinal Orsini,
Le 3 février 1771, il est élu professeur à l'Académie de St Luc
comme peintre de bataille.
Il peut dès lors se consacrer à ce qui restera son œuvre majeure:
chroniques de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
la décoration du plafond de la galerie du
Palais Rondinini
  sur la via Corso.
chroniques de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
chroniques de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
Devenu premier peintre du pape
Clément XIV
(1705-1774),
sa situation romaine est confortable.
En 1774, la réussite est toute proche mais,
au dernier moment, il quitte Rome pour Toulouse,
afin de veiller son père mourant.

-----------------------
Son oeuvre maudite
-----------------------
De retour dans son Languedoc natal,
après avoir bénéficié d'un héritage important,
  il entreprend une carrière prospère qui le verra s'installer à
Montpellier, Narbonne et Carcassonne où son talent est réputé.

chroniques de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
Il se lance dans un projet qu'il considère comme son grand oeuvre:
la composition d'un
"Nouveau recueil d'ostéologie et de myologie",
dessiné d'après nature et publié en 1779.
chroniques de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
chroniques de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
Celui-ci sera un échec et engloutira toute sa fortune.

Pour continuer à vivre de son art il doit sacrifier aux oeuvres de commande,
chroniques de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
"Alexandre et Diogène" Musée des beaux-arts de Carcassonne.
-----------
portraits, scènes historiques,
ou à des compositions religieuses pour des chapelles de confréries.

-----------------------
Peintre des batailles
-----------------------
chroniques de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
"Le choc des cavaliers" Musée du Louvre.
---------
Capitaine du génie dans l'armée des Pyrénées-Orientales sous la révolution,
il donne libre court à son talent pour retranscrire
les scènes de batailles auxquelles il assiste.
chroniques de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
Professeur à l'école centrale de l'Aude à partir de 1796,
il mourra le 22 octobre 1803 dans sa ville natale.

---------------------------------
Jacques Gamelin, aujourd'hui
---------------------------------
Il laisse derrière lui une oeuvre considérable visible dans de nombreux musées;
du Louvre en passant par Toulouse, Narbonne, Montpellier,
Béziers, Perpignan ou Bordeaux.
chroniques de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
Carcassonne:
 le Musée des beaux-arts lui consacre une salle au 1er étage qu'il a contribué à fonder,
grâce à une importante donation de son fils qui en sera le premier conservateur.
Il a édité en 1990 un catalogue des œuvres entrées dans ses collections et
organisé deux rétrospectives thématiques avec des publications associées;
"Gamelin et les peintres de son temps"
du 2 juillet au 2 octobre 1999 et
"Gamelin peintre des batailles"
du 13 juin au 14 septembre 2003.
chroniques de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
Son buste réalisé par le sculpteur
Joseph-Alexandre Falguière
(1831-1900)
inauguré le 13 août 1898
accueille les visiteurs dans le hall au même endroit.
chroniques de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
L'église Saint-Vincent expose de nombreuses peintures, dont certaines découvertes
sous les combles en 1979 par l'abbé Jean Cazaux, devenu avec le galeriste parisien
Emeric Hahn, l'un des meilleurs spécialistes du peintre.
chroniques de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
Une ruelle qui jouxte l'église porte son nom.

chroniques de carcassonne,cimetière saint-michel de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
Une de ses œuvres (de batailles) est reproduite sur la façade du Musée depuis juin 2015.

chroniques de carcassonne,cimetière saint-michel de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
chroniques de carcassonne,cimetière saint-michel de carcassonne,carcassonne,musée des beaux-arts de carcassonne,jacques gamelin
Jacques Gamelin repose au cimetière Saint-Michel à Carcassonne, allée 15, tombe 543.
Photos: Chroniques de Carcassonne
---------------

Cet article actualisé a été publié une première fois le 26 octobre 2013.

A lire pour en savoir plus:
la notice p.174/175, signée
Rémy Cazals,
publiée dans le dictionnaire biographique
"Les Audois"
Editions de la F.A.OL. et de la S.E.S.A 1990
------------
Le catalogue  (134 pages) de l'exposition consacrée à
Jacques Gamelin
au Musée des beaux-arts de Carcassonne en 1990.

mardi, 23 juin 2015

René NELLI sera plusieurs fois à l'honneur en ce mois de juin

 Le  poète-écrivain, ancien conservateur du
Musée des Beaux-arts de Carcassonne,
chroniques de carcassonne,rené nelli,association d'études du catharisme rené nelli
René Nelli (1906-1982)
reste bien vivant au travers de plusieurs manifestations et hommages
qui lui sont consacrés ce mois-ci:

7e Journée René Nelli au château de Bouisse
dans les Corbières

Samedi 27 juin 2015.

Cette année, le thème choisi: René Nelli et Montségur.
Plusieurs conférences inédites (Tristan Bergerot, Charles Peytavie, Franc Bardou)
et une création musicale originale de Gérard Zuchetto :
«Nelli dans le son des mots »,
un oratorio sur les mots et les sons nelliens de l’Ode à Montségur, œuvre vertigineuse que, pour la toute première fois, le public du château de Bouisse pourra entendre déployée dans une aventure musicale inédite.
Tout le programme et le bulletin d'inscription à télécharger ici sur le site de
l'AEC / René Nelli
:

http://aecnelli.com/2015/06/01/7e-journee-rene-nelli-le-samedi-27-juin-2015-au-chateau-de-bouisse-aude-rene-nelli-et-montsegur/

-------------
L’écrivain et poète carcassonnais sera aussi à l’honneur
le vendredi 26 juin prochain à Toulouse dans le cadre du
Marathon des mots.
Le comédien Daniel Mesguich va lire du Nelli aux Jacobins :

http://www.lemarathondesmots.com/evenements/la-femme-et-l...
-------------

Enfin, la revue littéraire et philosophique parisienne,
La Sœur de l’Ange lui consacre un cahier :
chroniques de carcassonne,rené nelli,association d'études du catharisme rené nelli
http://www.editions-hermann.fr/4623-la-soeur-de-l-ange-14...
------------
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Nelli
------------
http://aecnelli.com/

 

vendredi, 28 novembre 2014

Les plaques commémoratives disparues récemment dans la bastide Saint-Louis à Carcassonne

Deux plaques commémoratives apposées sur les maisons natales
de deux personnalités originaires de Carcassonne ont disparue récemment.
Ces pertes sont préjudiciables car ses hommages participent à l'attractivité
touristique et patrimoniale de la bastide Saint-Louis.
Photos: Chroniques de Carcassonne
---------------
84 rue de Verdun
-------------
Portrait Fabre-d'Eglantine.jpg
Maison natale de
Philippe Nazaire Fabre d'Eglantine
(1750-1794)
Par Pierre-Augustin Thomire / Musée des Beaux-arts de Carcassonne
-----------

Plaque Fabre d'Eglantine.jpg
Plaque disparue lors de la rénovation de l'immeuble il y a trois ans.
Maison Fabre d'Eglantine.JPG
chroniques de carcassonne,carcassonne,bastide saint-louis,philippe fabre d'eglantine,fortunat strowski
Le quartier des capucins possède une rue à son nom depuis 1883.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fabre_d%27%C3%89glantine

---------------
22 rue Armagnac
--------------
Fortunat Strowski Parisienne de photographie.jpg
Maison natale de
Joseph Fortunat Strowski
(1866-1952)
Photo: Henri Martinie (1948) Agence Roger Viollet
------------

Plaque Fortunat Strowski.jpg
Cette plaque a disparu ces dernières semaines.
Carcassonne 31-10-2014 .JPG
chroniques de carcassonne,carcassonne,bastide saint-louis,philippe fabre d'eglantine,fortunat strowski
Une rue à son nom existe dans le quartier Saint-Georges depuis 1955.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fortunat_Strowski

lundi, 02 juin 2014

"Regards croisés" et "Trait pour trait", deux manifestations à Carcassonne pour le bicentenaire de la naissance de Viollet-Le-Duc

Affiche VLD Carcassonne.JPG
Pour célébrer le bicentenaire de la naissance
d'Eugène Viollet-Le-Duc
(1814-1819),
Carcassonne
accueille deux manifestations.
Le Centre des Monuments Nationaux
présente
du 13 juin au 21 septembre
au château comtal
une exposition intitulée
VIOLLET-LE-DUC  (TRAIT POUR TRAIT)

Artiste complet, Viollet-le-Duc crée un patrimoine national médiéval dans lequel l’unité de style du monument est respectée. Sa notion de « restauration » s’inscrit dans le contexte plus général du XIXe siècle. Cet autodidacte au savoir encyclopédique est également l’auteur de plusieurs ouvrages comme le "Dictionnaire raisonné du mobilier français et le Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XIVe siècle".

Carcassonne fait partie des nombreux chantiers entrepris par Eugène Viollet-le-Duc, dans le cadre de sa campagne de restauration des monuments historiques français. On peut aussi citer la basilique de la Madeleine à Vézelay, le château de Pierrefond ou la basilique de Saint-Denis

Des documents graphiques originaux provenant des Archives départementales de l'Aude et de l’Oise sont présentés au public pour l’événement. Ces dessins permettent de comprendre la logique du restaurateur.  Le dessin met en avant son travail d’observation. Il prend le parti de réinventer les formes et les silhouettes pour donner une seconde vie au monument qu’il restaure. La rénovation est faite pour réhabiliter un patrimoine complet et harmonieux. C’est une période de redécouverte du Moyen-Âge par la littérature romantique.

L’exposition présente le travail dans sa globalité : de la réflexion à la mise en action. Les explications s’appuient sur deux exemples de monuments : la cité de Carcassonne et le château de Pierrefonds. Des plâtres, du mobilier et des publications originales issus des collections du Centre des monuments nationaux, viennent éclairer le processus imaginatif de l’architecte.

Les travaux de ces deux monuments nationaux sont présentés par une projection numérique et un film. Chaque film de 9 minutes fait appel à deux experts:
Olivier Poisson pour Carcassonne et Jean-Paul Midant pour Pierrefonds.

Une collaboration avec le CNRS et le MAP (Modèles et simulations pour l’architecture et le patrimoine) accompagne l’exposition et permet aux visiteurs de s’immerger dans un Moyen-Âge retrouvé. Les projections numériques plongent le visiteur dans l’univers coloré « viollet-le-ducien ». Des documents d’archives numérisés restituent les traits des deux monuments. Enfin, les décors peints de Pierrefonds et les vitraux de la basilique Saint-Nazaire et Saint-Celse de la cité de Carcassonne font l’objet d’une projection grand format.
chroniques de carcassonne,cité de carcassonne,viollet-le-duc
chroniques de carcassonne,cité de carcassonne,viollet-le-duc
Pour en savoir plus, cliquez sur le lien ci-dessous:
--------------
http://www.monuments-nationaux.fr/fichier/pre_document/13...
--------------

Viollet le Duc.jpg
Les 5 et 6 juin le
Groupe Audois de Recherche et d'Animation Ethnographique
organise un colloque
les 5 et 6 juin
à l'Auditorium de la rue des Etudes
intitulé
VIOLLET-LE-DUC  REGARDS CROISES
Idole ou démon ? En deux siècles la figure de Viollet-le-Duc aura connu toutes les variations de l’humeur, de ses pairs, des autorités, de ceux qui vécurent ou vivent encore auprès ou à l’intérieur d’édifices qu’il restaura ou, plus rarement, qu’il construisit. Louanges et polémiques ont été aussi immédiates pour lui et son œuvre que l’admiration ou la colère haineuse qu’elle a suscitées : il connut très tôt aussi bien dénonciations virulentes qu’honneurs dignes de triomphe antiques. Et sa disparition ne mit pas fin à ces déchirements ou à ces enthousiasmes, bien au contraire, les contempteurs d’hier se faisant parfois les laudateurs d’aujourd’hui, l’inverse se révélant aussi vrai. Encore que le climat passionnel entourant le grand architecte se soit en bonne part apaisé aujourd’hui il n’en demeure pas moins que subsistent, comme une ombre portée, une certaine exaspération, voire quelquefois des jugements méprisants, dès lors que sont évoqués son parcours et les réalisations qui l’émaillent. S’il lui est beaucoup pardonné, revient comme un topique, accompagné de critiques très attendues et académiques, son ambition de restaurateur et les dommages qu’elle aurait fait subir à nombre de monuments défigurés à jamais. Il serait vain et inopportun, au moment d’une réflexion et d’échanges générés par la volonté commémorative, d’ignorer la persistance de cette distance, mais, plutôt que de s’en faire un complice aveugle il nous semble qu’il serait bon d’en interroger les raisons et les formes, différentes selon nous, qu’elles proviennent du monde savant ou des communautés qui ont accueilli les grand travaux de Viollet-le-Duc. Le rétrécissement ordinaire de ce champ, à côté de travaux d’une importance capitale, a eu parfois pour effet de laisser dans l’ombre ou de faire considérer comme secondaires plusieurs facettes de l’œuvre dont la richesse est incontestable. Dès lors comment interroger aujourd’hui ce Protée ? Comment parcourir un cheminement qui fut aussi fertile ? Comment rendre compte de cette diversité en échappant à une hiérarchisation un peu stérilisante ? En réponse à de telles questions il nous a semblé opportun de proposer une confrontation des approches, de porter sur le personnage et ses réalisations des regards croisés, se faisant écho et participant à l’élaboration d’une sorte de mosaïque destinée à faire mesurer l’importance et la richesse du savoir et des pratiques de Viollet-le-Duc.
chroniques de carcassonne,cité de carcassonne,viollet-le-duc
Découvrez le programme complet en cliquant sur le lien ci dessous:
----------
http://www.garae.fr/spip.php?article421

mercredi, 05 février 2014

Les halles de Carcassonne porteront désormais le nom de Prosper Montagné

Prosper Montagné (1) - Copie.JPG
Les halles de Carcassonne à l'image de Prosper Montagné.
Photos: Chroniques de Carcassonne
------------
Inaugurées le 25  janvier dernier pour la fête de la Saint-Vincent,
les halles de Carcassonne
(des bouchers et des volailles),
portent désormais sur les façades donnant rues
chroniques de carcassonne,prosper montagné,halles de carcassonne,joël robuchon,concours culinaire prosper montagné
chroniques de carcassonne,prosper montagné,halles de carcassonne,joël robuchon,concours culinaire prosper montagné
  Albert Tomey, Aimé Ramond,
chroniques de carcassonne,prosper montagné,halles de carcassonne,joël robuchon,concours culinaire prosper montagné
place Eggenfelden,
chroniques de carcassonne,prosper montagné,halles de carcassonne,joël robuchon,concours culinaire prosper montagné
et à l'intérieur, l'effigie et le nom du célèbre chef cuisinier
Prosper Montagné
(1865-1948).
Prosper Montagné 1938.png
Prosper Montagné
(assis au centre) préside en 1933 le jury du "Meilleur Cuisinier de France".
Photo: Peyriras / Agence Mondial
---------
Né à Carcassonne au 33 rue de Verdun,
le cuisinier auteur du "Larousse Gastronomique" et du "Festin Occitan" est plus que
jamais présent dans sa ville natale avec cet hommage et le prix culinaire international
qui vient de se dérouler au C.F.A qui porte également son nom.
Prosper Montagné Maison natale.jpg
La plaque inaugurée en 1994 par Joël Robuchon sur sa maison natale.
Joël Robuchon Carcassonne 2014.jpg
Joël Robuchon de retour au côté du vainqueur du prix Prosper Montagné,
le chef japonais Kuki Kumamoto, le 27 janvier à l'Hôtel de la Cité*****.
Photo: Steeve Constanty
-----------

http://www.club-prosper-montagne.fr/

samedi, 31 août 2013

La Cité de Carcassonne de Viollet-le-Duc à aujourd'hui

Cité VLD 1.jpg
La Cité de Carcassonne sous le regard de Viollet-le-Duc.
Document: Médiathèque du Patrimoine / Ministère de la Culture
-----------
chroniques de carcassonne,cité de carcassonne,viollet-le-duc
La même vue de nos jours.
Photo: Paul Palau
-----------
A quelques mois de la grande exposition qui sera présentée en 2014
au château comtal de la
Cité de Carcassonne
pour célébrer le bicentenaire de la naissance de l'architecte
Cité VLD 4.jpg
Eugène Viollet-le-Duc
(1814-1879),
retour sur quelques restaurations qui à partir de 1855
ont marqué l'histoire de notre ville.
----------
Cité VLD 2.jpg
carcassonne_n133._paul_palau.jpg
Photo: Paul Palau
----------
Carcassonne, Basilique St-Nazaire & St-Celse, Avant restauration de Viollet le Duc.jpg
La basilique Saint-Nazaire avant restauration et
Carcassonne, Basilique St-Nazaire & St-Celse, Apres restauration de Viollet le Duc.jpg
après sa restauration.
EgliseSaint-Nazaire Chroniques.jpg.jpg
La basilique de nos jours.
Photo: Chroniques de Carcassonne
-----------
Cité VLD.jpg
Depuis 1883, une rue porte son nom dans la Cité.
----------
Cité VLD 5.gif
A lire pour en savoir plus:
cet ouvrage qui reproduit textuellement le
 rapport présenté par Eugène Viollet-le-Duc au Gouvernement Impérial.
Editions Cairn / 140.p/ 14€
--------------
http://www.carcassonne.culture.fr/

samedi, 06 avril 2013

Jacques Roubaud, l'un des plus grands poètes contemporain a passé une partie de son enfance à Carcassonne

CON-ROUBAUD_normal.jpg
Jacques Roubaud photographié par Jean-Luc Bertini.
----------
Né en 1932 à Caluire et Cuire (Rhône), Jacques Roubaud, mathématicien et poète,
a passé une partie de son enfance à Carcassonne où il résida rue d'Assas avec ses
 parents qui étaient enseignants.
Lycée Sabatier.jpg.jpg
Le fronton de l'ancien lycée Paul Sabatier.
Photo: Chroniques de Carcassonne
-------
Il fit ses études au lycée Paul Sabatier rue de Verdun,
avant de partir pour Paris à la libération.
Son récit "La boucle" (Editions du Seuil 1993), revient sur cette période.

Il est considéré aujourd'hui comme l'un de nos plus grands poètes contemporains,
influencé par la poésie médiévale des troubadours, dont il est un spécialiste.
Le Centre Pompidou lui a rendu hommage fin 2012 pour ses 80 ans.
Il présenta au cours de cette soirée son dernier ouvrage intitulé:
"Ode à la ligne 29 des autobus parisien"
(128.p / 16 € Editions Attila)
qui fut adapté au Théâtre des Bouffes du Nord.
e7z6_affichesPage1.jpg
------------
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Roubaud
------------
A voir en cliquant sur les liens ci dessous, deux vidéos de
Jacques Roubaud avec Georges Perec
(1936-1982),
tournées à Carcassonne et ses environs en 1973:
-----------
http://www.ina.fr/video/I05038332
-----------
http://www.ina.fr/video/I05057040

mardi, 23 octobre 2012

Anniversaire à Carcassonne de la naissance d'André Chénier: le rendez-vous manqué...

Expo Chénier 006.jpg
La salle consacrée à la famille
Chénier au Musée des Beaux-arts de Carcassonne.
Photo: Chroniques de Carcassonne
--------
Pour célébrer le 250éme anniversaire de la naissance du poète
André Chénier
né le 30 octobre 1762 à Constantinople,
Carcassonne
a organisé des manifestations,
déja évoquées dans ce blog.
Pourtant il manque dans ce programme
la présentation de piéces maîtresses,
celles du fonds Chénier
versé en 1880 et 1892 par
Adélaïde Fremeaux
et
Louis-Joseph-Gabriel Chénier
à la
bibliothèque municipale de la Ville.
Ce fonds est constitué d'ouvrages, de manuscrits et de correspondances du poète.
Expo Chénier 3 002.jpg
Lettre autographe écrite le 19 janvier 1790.
--------
Il n'existe par le monde qu'un très petit nombre d'écrits autographes d'André Chénier.
La bibliothèque municipale devenue depuis celle de
chroniques de carcassonne,andré chénier,carcassonne,bibliothèque de la communauté d'agglomération du carcassonnais
en possède 15.

Ce sont*:
Quatre lettres adressées de Londres
par André à son père Louis Chénier, à Paris,
datées des 21 avril 1789, 19 janvier 1790, 29 janvier 1790, 5 mars 1790;
Cinq lettres de Rouen, également adressées à Louis Chénier
datées des 13 septembre 1792, 15 septembre 1792, 29 septembre 1792,
2 octobre 1792, 10 octobre 1792;
Une lettre datée de Paris le 28 octobre 1792;
Un billet daté "ce lundy" qu'on rapporte à l'année 1793;
 Une lettre datée de Versailles le 1er octobre 1793;
Une note de 18,5/11 cm, dont le quart inférieur droit a disparu;
Deux notes de lecture fixées aux pages du "Properce" de l'auteur.
chroniques de carcassonne,andré chénier,carcassonne,bibliothèque de la communauté d'agglomération du carcassonnais
Il est vraiment dommage qu'une partie de ces documents
n'ait pu être présenté
e au public pour cet anniversaire
 Ce fonds historique de la bibliothèque
relégué dans les réserves en attendant
l'ouverture en 2015 de la médiathèque
aurait été mis en valeur à cette occasion
.
chroniques de carcassonne,andré chénier,carcassonne,bibliothèque de la communauté d'agglomération du carcassonnais
Charles Louis Muller
(1815-1892)
"L'appel des dernières victimes de la terreur à la prison St-Lazare
à Paris les 7-9 thermidor an II "
(détail)
André Chénier est au premier plan assis.
Une version de ce célébre tableau est visible au
 Musée des Beaux-arts de Carcassonne.
----------
*René Descadeillas
"La bibliothèque municipale de Carcassonne"
Bulletin n° 91-92 de la Société des Bibliophiles de Guyenne
---------
chroniques de carcassonne,andré chénier,carcassonne,bibliothèque de la communauté d'agglomération du carcassonnais
-------
www.carcassonne.org

samedi, 03 décembre 2011

Philippe Fabre-d'Eglantine, le carcassonnais qui écrivit la chanson "Il pleut, il pleut bergère"...

chroniques de carcassonne,carcassonne,philippe fabre d'eglantine,il pleut bergère
Philippe-François-Nazaire Fabre dit Fabre-d'Eglantine
(1750-1794)
par

Pierre-Augustin Thomire 
Musée des Beaux-arts de Carcassonne.
Photo: Chroniques de Carcassonne
---------
Ecrite en 1780 sur une musique de
Louis-Victor Simon
pour l'opérette
"Laure et Petrarque"
par
Philippe Fabre d'Eglantine
né à
Carcassonne
le 29 juillet 1750,
"Il pleut, il pleut bergère"
 est restée l'une des chansons les plus célèbres du répertoire français.
L'orage.jpg
Connue également sous les titres;
"Le retour aux champs", "L'hospitalité" ou "L'orage"
elle était dédiée à
Marie-Antoinette d'Autriche
qui aimait jouer les bergères au hameau de la reine
dans le parc du château de Versailles.
Marie-Antoinette.jpg
Marie-Antoinette d'Autriche
(1755-1793)
Elisabeth Vigée-Lebrun / Château de Versailles
--------
chroniques de carcassonne,carcassonne,philippe fabre d'eglantine,il pleut bergère
La ferme du hameau de la Reine au domaine de Trianon à Versailles.
chroniques de carcassonne,carcassonne,philippe fabre d'eglantine,il pleut bergère
Le hameau près du grand lac.
Photos: Wikimédia Commons
-------
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fabre_d'%C3%89glantine