Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 25 avril 2015

"Les bas-fonds du baroque", une exposition où le peintre Nicolas TOURNIER qui vécut à Carcassonne en 1628, règne en maître

Nicolas Tournier
(Montbéliard 1590-Toulouse 1639),
  l'un des peintres français majeurs du "Caravagisme" a résidé en 1628 à
Carcassonne sous la protection de Bernard Reich de Pennautier.
Voyage Paris 2015 131.JPG
Deux de ses oeuvres sont actuellement visibles au Petit Palais à Paris,
dans la passionnante exposition intitulée:
Les bas-fonds du baroque -
La Rome du vice et de la misère
.
Voyage Paris 2015 120.JPG
Photos: Chroniques de Carcassonne
-------------

Bénéficiant d'une belle scénographie, nous découvrons les lieux ou vécurent entre-autres,
au XVIIe siècle, Simon Vouet, Bartolomeo Manfredi, Valentin de Boulogne,
Claude Gellée, dit le Lorrain, Pietro Paolini, Nicolas Régnier, Giovanni Lanfranco ....
et  Nicolas tournier .
la Rome grossière et commune, celle des vices, de la misère et des excès.

chroniques de carcassonne,carcassonne,rome,nicolas tournier,petit palais paris,paris,les bas-fonds du baroque
Voyage Paris 2015 109.JPG
Voyage Paris 2015 111.JPG
Parmi les 70 oeuvres présentées, deux tableaux peints par
Nicolas Tournier avant 1620 sont visibles:
Voyage Paris 2015 115.JPG
" Le Jeune homme à la flasque" provenant de la Galléria Estense à Modène,
dont le modèle figure également dans cette
Voyage Paris 2015 118.JPG
  "Scène de cabaret". prêtée par le Musée du Berry à Bourges.

Un voyage dans le temps qui vous permettra également de (re)découvrir les
  collections permanentes en accès libre du Musée des beaux-arts de la Ville de Paris,
situé dans un cadre magnifique.
chroniques de carcassonne,carcassonne,rome,nicolas tournier,petit palais paris,paris,les bas-fonds du baroque
chroniques de carcassonne,carcassonne,rome,nicolas tournier,petit palais paris,paris,les bas-fonds du baroque
chroniques de carcassonne,carcassonne,rome,nicolas tournier,petit palais paris,paris,les bas-fonds du baroque
chroniques de carcassonne,carcassonne,rome,nicolas tournier,petit palais paris,paris,les bas-fonds du baroque
Dans l'escalier on remarque deux tableaux signés
Jean Pillement (1728-1808),
un peintre visible également au Musée des beaux-arts de Carcassonne.
------------------
Les-bas-fonds-du-Baroque-Petit-Palais-Paris-24-02-24-05-2015.jpg
Du mardi au dimanche de 10h à 18h. Fermé le lundi et certains jours fériés
Nocturne le vendredi jusqu'à 21h
Plein tarif: 11€ /  Tarif réduit: 8€  / Gratuit jusqu'à 17 ans inclus.
Entrée libre pour les collections permanentes.
Avenue Winston Churchill, 75008 Paris
Métro: Champs-Elysées Clémenceau

-------------
http://www.petitpalais.paris.fr/fr/expositions/les-bas-fo...
-------------
http://chroniquesdecarcassonne.midiblogs.com/tag/nicolas+...

samedi, 21 mars 2015

De Carcassonne à Rome, devant une peinture de Pierre SUBLEYRAS (1699-1749) qui vécut dans notre ville en 1716

En direct de Rome pour visiter un de ses nombreux Musées,
Rome 2015 065.JPG
situé au Palais Braschi près de la place Navone,
chroniques de carcassonne,carcassonne,rome,pierre subleyras
où se trouve une oeuvre de
Self-portrait_by_Pierre_Subleyras 1746.jpg
Pierre SUBLEYRAS
(Saint Gilles du Gard 1699 - Rome 1749).
Rome 2015 085.JPG
 Ce tableau intitulé
"San Camillo de Lellis sauvant les malades pendant l'inondation de
l'hôpital du Saint-Esprit
"
fut peint en 1746 pour la cérémonie de canonisation de
Camillo de Lelllis (1550-1614) à Saint-Pierre.

Après une période d'apprentissage auprès d’Antoine Rivalz à Toulouse
et un séjour à Carcassonne en 1716,
  Pierre Subleyras se rendit à Paris en 1726. L'année suivante, il remporta le
Prix de Rome avec une toile intitulée Le Serpent d'airain
(visible au Musée des beaux-arts de Nimes).
Il partit à Rome en 1728 où il fut pensionnaire, jusqu'en 1735,
de l’Académie de France. Marié à Maria-Felice Tilbadi, une miniaturiste romaine
qui reproduisit souvent ses œuvres, il vécut dans la "Ville Eternelle"
jusqu’à sa mort en 1749 et ne retourna jamais en France.
Il est aujourd'hui considéré comme l'un des principaux
peintres de France et d'Italie du XVIIIe siècle.
chroniques de carcassonne,carcassonne,rome,pierre subleyras

Deux de ses oeuvres sont également visibles dans notre ville.
Pierre Subleyras Carcassonne 001.JPG
Au musée des beaux-arts:
"Portrait de Mme Poulhariez et de sa fille Anne" (1726)".
Epouse de Pierre Poulhariez (1671-1748), marchand drapier à Carcassonne,
anobli par les charges municipales de capitoul qu'il occupa à Toulouse,
celle-ci est portraiturée avec la plus jeune des ses fille, Anne,
future épouse de Louis Pascal, propriétaire de la manufacture de Montolieu.

AAVC 7 avril 2012 (6).jpg
A l'église Saint-Vincent:
"La communion de Saint Jérôme"
Ce tableau fut découvert en 1979 dans les combles de l'église par
l'abbé Jean Cazaux.
Photos: Chroniques de Carcassonne

A lire pour en savoir plus:
chroniques de carcassonne,carcassonne,rome,pierre subleyras
Le catalogue de l'exposition au Musée du Luxembourg (Paris) en 1977.
Michel Olivier - Pierre Rosenberg
"Subleyras 1699-1749"
Edité par la Réunion des Musées Nationaux.
Guide du Musée de Carcassonne.jpg
La présentation complète du tableau représentant Mme Poulhariez dans
le guide des collections du Musée des beaux-arts à la page 43.
-----------
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Subleyras
-----------
http://fr.museodiroma.it/collezioni/percorsi_per_temi/fes...